Etudiant

► Les conditions

  • Vous devez avoir plus de 18 ans ;
  • Vous devez avoir choisi votre formation ou votre cursus d’étude. Pour une information complète sur les filières et les préparations de diplômes qui vous sont offertes, consultez Campus France  ;
  • Vous devez être accepté par un établissement d’enseignement supérieur. Les modalités d’inscription sont différentes selon votre nationalité, vérifiez sur le site études en France  si votre pays est couvert par le service d’inscription en ligne. Pour les autres pays, vérifiez les modalités d’inscription selon les spécialités et les niveaux d’études sur Campus France .

Attention dans certaines conditions (âge, inscription en première année d’étude) vous devez utiliser obligatoirement la procédure Parcoursup en respectant un calendrier précis.

 

Liste des pays à procédure EEF (Etude En France)

AFRIQUE Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Maurice, Mauritanie, Nigéria, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo.
ASIE Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Japon, Singapour, Taïwan, Vietnam.
AMERIQUE Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Etats-Unis, Haïti, Mexique, Pérou.
AFRIQUE DU NORD / MOYEN-ORIENT Algérie, Arabie Saoudite, Egypte, Iran, Koweit, Liban, Maroc, Tunisie.
EUROPE Russie, Turquie.

 

► Votre visa

Tarification du visa pour les pays à procédure EEF : 50 €*
Tarification du visa pour les autres pays : 99 €*

*Ce montant est donné à titre indicatif, certains cas particuliers peuvent donner lieu à des tarifications différentes.

► Vos justificatifs

Ils sont précisés dans l’assistant visa. Vous devez joindre notamment l’attestation d'inscription dans l’établissement d'enseignement supérieur qui vous a accepté.


Inscription dans un établissement soumis à un concours d’entrée en France

► Votre situation

Vous souhaitez intégrer un établissement d’enseignement supérieur qui conditionne l’inscription à la réussite d’un concours d’entrée organisé en France (territoires européens et non européens).

► Votre visa

Il vous sera délivré un visa de court séjour « étudiant/étudiant-concours » qui autorise un séjour de 90 jours maximum sur une période de 180 jours. Ce visa vous permettra, en cas de réussite au concours d’entrée, de régulariser votre situation auprès de la préfecture de votre lieu de résidence en France sans avoir à retourner dans votre pays de résidence habituelle afin d’y solliciter un visa de long séjour pour études.

Important : Pour bénéficier de cette facilité, vous devez demander  un visa de court séjour « étudiant/étudiant-concours » même si vous êtes dispensé de visa de court séjour Schengen.

Le visa de court séjour « étudiant-concours », dont la durée de validité ne peut dépasser 90 jours, ne peut être délivré que lorsque le résultat du concours est, en principe, connu dans un délai de 90 jours.

En cas d’échec au concours d’entrée, l’autorité préfectorale ne délivrera pas le titre de séjour sollicité et vous devrez quitter le territoire Schengen à l’expiration de votre visa de court séjour.

► Vos justificatifs

Vous trouverez dans l'assistant visa, la liste des justificatifs que vous devez joindre à votre demande notamment l’attestation d'inscription ou la convocation au concours ou à l'entretien ou à l'examen.

Dans votre dossier de demande de visa « étudiant-concours », vous devrez fournir votre convocation au concours et apporter la preuve du caractère sérieux de vos études.
La notion « concours d’entrée » couvre tout examen, toute épreuve pratique, tout oral ou tout entretien préalable à une inscription dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle ayant signé une convention avec l’État ou non.

Aucune disposition relative au visa « étudiant-concours » n’étant contenue dans l’accord franco-algérien du 27 décembre 1968, ce type de visa n’est pas ouvert aux ressortissants algériens.


Pour en savoir plus sur les concours d'entrée

  • Dans votre dossier de demande de visa « étudiant-concours », vous devrez fournir votre convocation au concours et apporter la preuve du caractère sérieux de vos études.
  • La notion « concours d’entrée » couvre tout examen, toute épreuve pratique, tout oral ou tout entretien préalable à une inscription dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle ayant signé une convention avec l’État ou non.
  • Le visa de court séjour « étudiant-concours », dont la durée de validité ne peut dépasser 90 jours, ne peut être délivré que lorsque le résultat du concours est, en principe, connu dans un délai de 90 jours.
  • Aucune disposition relative au visa « étudiant-concours » n’étant contenue dans l’accord franco-algérien du 27 décembre 1968, ce type de visa n’est pas ouvert aux ressortissants algériens.

Etudiant en médecine

Vous souhaitez suivre en France une partie de votre spécialisation ou un complément de celle-ci en exerçant des fonctions d’internat pendant la durée de vos études.

► Les conditions

Vous devez être sélectionné pour suivre une formation pour obtenir un diplôme de formation médicale spécialisée (DFMS) d’une durée de 1 à 3 ans ou un diplôme de formation médicale spécialisée approfondie (DFMSA) d’une durée de 6 mois à un an. La sélection est organisée par les services culturels de l’ambassade de France au cours du premier trimestre. Des facilités existent pour certains pays, vérifiez la rubrique "dispositions particulières" de votre pays.

► Votre visa

Il vous sera délivré un visa de long séjour valant titre de séjour pour études que vous devrez valider à votre arrivée en France.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter la rubrique les études en médecine  du site Campus France.

► Les justificatifs

Outre les justificatifs liés à votre situation personnelle que vous trouverez dans l'assistant visa, vous devez joindre à votre demande de visa :

  • Votre diplôme de médecin ou de pharmacien vous permettant d’exercer dans votre pays ou le pays d’obtention de votre diplôme afin d'obtenir un diplôme de formation médicale spécialisée ;
  • Votre diplôme de médecin spécialiste ou de pharmacien spécialiste vous permettant d’exercer dans votre pays ou le pays d’obtention de diplôme afin d'obtenir un diplôme de formation médicale approfondie ;
  • La convention établie et signée par l’établissement français d’affectation du candidat, l’attestation d’affectation établie par l’université de Strasbourg.

► Les conditions particulières pour les visites régulières des étudiants diplômés en France

Si vous avez obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur au moins égal au Master ou un diplôme de niveau équivalent, vous bénéficierez alors d’un visa de circulation.

Liens utiles : Francealumni.fr


Votre séjour étudiant en France

► Le coût des études :

Tous les établissements d’enseignement supérieur perçoivent des frais d’inscription. Ces frais sont très différents selon les établissements, de quelques centaines d’euros pour les universités, à plus de 10.000 euros par an dans certaines écoles supérieures privées.

A ces montants peuvent être ajoutés des frais supplémentaires pour des prestations spécifiques.

► L’hébergement :

N’oubliez pas de contacter le service des relations internationales de votre établissement d’accueil. La plupart de ces services éditent des guides à l’attention des étudiants internationaux avec toutes les informations utiles pour préparer son séjour en France.

Pour votre demande de visa, vous devez fournir soit une adresse provisoire de vos 3 premiers mois de séjour, soit une adresse définitive si vous avez déjà trouvé un hébergement. Attention, les conditions peuvent être différentes suivant les pays.

► Travailler en France pendant ses études :

En France, les étudiants étrangers sont autorisés à travailler 964 heures, ce qui correspond à 60% de la durée normale du travail en France (sauf pour les ressortissants algériens pour lesquels le temps de travail est limité à 50% de la durée normale du travail en France). Travailler à mi-temps ne permet pas de couvrir la totalité de ses dépenses, il ne peut s'agir que d'un revenu d'appoint.

Il existe en France un salaire minimum, le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

► Se soigner pendant ses études :

L’affiliation à la sécurité sociale étudiante se fait dans l’établissement d’enseignement au moment de l’inscription administrative. Elle est obligatoire pour tous les étudiants non européens de moins de 28 ans. La cotisation annuelle est fixée par arrêté publié chaque année en juillet. A titre d’information, elle s’élève à 215 euros pour l’année universitaire 2016-2017.

Les étudiants ressortissants de l’Espace Economique Européen en sont dispensés dès lors qu'ils sont titulaires pour toute l’année universitaire d’une carte européenne d’assurance maladie (ou de son attestation provisoire), ou d’une attestation d’assurance privée couvrant l’ensemble des risques médicaux sans restriction tarifaire.

La Sécurité sociale rembourse en moyenne 60% des dépenses de maladie. A côté de ce système obligatoire, des mutuelles étudiantes permettent de compléter cette couverture jusqu'à la gratuité complète des soins.


Etudiant en mobilité

L’étudiant relevant d’un programme de l’Union européenne, d’un programme multilatéral comportant des mesures de mobilité dans un ou plusieurs États membres de l’Union européenne ou d’une convention entre au moins deux établissements d’enseignement supérieur situés dans au moins deux États membres de l’Union européenne se voit délivrer un visa spécifique portant la mention « Etudiant – mobilité ».

Il pourra vous être délivré soit :

  • un visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS), à valider dans un délai de 3 mois qui suit votre arrivée en France, si votre mobilité est inférieure ou égale à 12 mois ;
  • un visa de long séjour avec carte de séjour à solliciter dans un délai de 2 mois après votre arrivée en France, si votre mobilité doit être supérieure à 12 mois.