FAQ

RAPPEL : respecter la chronologie des étapes vous permet d'accéder facilement aux informations nécessaires à votre demande de visa.

Renouvellement / prolongation de visa

    Que faire pour renouveler / prolonger mon visa ?

    Je suis en France et je souhaite renouveler ou prolonger mon visa, je dois contacter la préfecture de mon lieu de résidence. Si je suis dans mon pays de résidence, je prends contact avec les services consulaires ou le prestataire de service compétent


Fonctionnalités France-Visas

  • Pourquoi aucune information n’est disponible dans ma langue natale ?

    L’information générale sur les visas est disponible en français, anglais, espagnol, chinois, arabe, russe. Au fur et à mesure du déploiement de France-Visas, les informations spécifiques au pays de résidence seront disponibles dans une quarantaine de langues supplémentaires.

  • Je voyage en groupe, comment effectuer les demandes de visa sur France-Visas ?

    Vous avez la possibilité de constituer des groupes de 6 demandes maximum dans la limite de 50 groupes par compte.

    Veuillez trouver ci-dessous 2 tutoriels sur le processus de la demande :

  • J'ai des problèmes d'affichage/de connexion sur le site France-Visas.

    Votre navigateur n’est peut-être pas supporté par l’application France-Visas. Référez-vous à la page « Compatibilité du navigateur ». Si votre navigateur n’est pas compatible, nous vous invitons à le mettre à jour ou à en utiliser un autre.


Gestion du compte

  • Comment créer un compte France-Visas ?
    • Rendez vous à l'espace "Mon compte" ou au démarrage de la demande de visa en ligne ;
    • Complétez les champs avec votre nom, prénom et adresse email valide (attention, votre adresse email ne doit pas dépasser les 70 caractères) ainsi que la langue de préférence du portail ;
    • Vous recevrez au bout de quelques minutes un premier email contenant un lien d'activation de votre compte France-Visas, puis un second email avec votre mot de passe provisoire à changer lors de votre première connexion ;
    • Le lien d'activation vous redirige sur France-Visas pour finaliser la validation de l'adresse email via un code associé à l'email reçu ;
    • Vous devez pour finir répondre à une question secrète en cas de perte ou oubli du mot de passe ;
    • Votre compte est maintenant actif, vous pouvez profiter pleinement des services France-Visas.
  • Que faire si le lien d'activation reçu par email ne fonctionne pas ?

    Certains programmes d'email ne reconnaissent pas les liens étendus sur plusieurs lignes, cela peut casser le lien et l'empêcher de marcher.

    Le moyen le plus simple est de copier / coller l'intégralité du lien d'activation dans la barre d'adresse de votre navigateur web.

  • Que faire si j'ai perdu ou oublié mon mot de passe ?
    • Cliquez sur "mot de passe oublié ?" dans l'espace de connexion ;
    • Renseignez votre adresse email ainsi que la réponse à la question secrète définie lors de la création du compte ;
    • Vous recevrez sous quelques minutes un email contenant un lien d'activation pour créer un nouveau mot de passe.
  • Que faire si mon compte est fermé à clef ?

    Votre compte est verrouillé pendant 1h avant de pouvoir réessayer à nouveau.

    Vous pouvez suivre la procédure d'oubli ou de perte du mot de passe.

  • Que faire si j'ai supprimé mon compte ?

    Vous pouvez créer un nouveau compte :

    • Avec la même adresse email dans un délai de 48H minimum après la suppression de celui-ci.
    • En utilisant une nouvelle adresse email.
  • Comment modifier la langue d’utilisation de mon compte ?

    Attention, le choix de la langue lors de la création du compte est primordial et ne pourra être modifié par la suite. En cas d’erreur, vous devrez supprimer le compte et attendre 48h pour en créer un nouveau.


Espace Schengen : entrée et séjour

  • Ai-je besoin d’un visa pour entrer dans l’espace Schengen ?

    Il s'agit de la première étape du processus. L'assistant visa vous informe instantanément du type de visa requis, des pièces justificatives à fournir et du montant à payer, en fonction des éléments que vous avez renseignés. Des fiches explicatives présentant les différents types de visas sont accessibles à la rubrique "informations générales".

    Tous les étrangers ont besoin d’un visa pour entrer dans l’espace Schengen, sauf en cas de dispense. La dispense de visa dépend :

    • De la nationalité de l’étranger ;
    • De son type de passeport ;
    • De la possession éventuelle d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour valide en France ou dans un Etat appliquant les accords de Schengen ;
    • De la durée du séjour ;
    • De la partie du territoire de la République française où le séjour est prévu (France métropolitaine, Département d’outre-mer, collectivités d’outre-mer…).

    Attention : le fait de ne pas être soumis à visa ou d’être en possession d’un visa ne suffit pas à accorder un droit d’entrée automatique et ne dispense pas de présenter des justificatifs relatifs au motif du séjour et aux moyens de subsistance lors d’un contrôle à la frontière.

    Je suis titulaire d’une carte de séjour en France. Ai-je besoin d’un visa ?

    Si vous êtes titulaire d’une carte de séjour en cours de validité vous autorisant à résider en France, vous êtes dispensé du visa d’entrée. Toutefois, si les membres de votre famille ne sont pas titulaires d’un titre de séjour, ils doivent être en possession d’un visa, sauf dispense.

    Je suis titulaire d’une carte de séjour en France, mais je l’ai égarée. Ai-je besoin d’un visa ?

    Les étrangers titulaires d’une carte de séjour en France et qui auraient déclaré ce document perdu ou volé auprès des autorités locales doivent solliciter un visa de retour au consulat pour pouvoir rentrer de nouveau en France. Il est donc conseillé aux étrangers titulaires d’un titre de séjour français de le placer en sécurité quand ils se déplacent à l’étranger.

  • Pour quels pays mon visa Schengen est-il valable ?

    Sauf mention particulière sur la vignette visa, les visas de court séjour sont valables pour se déplacer dans l’ensemble des 26 Etats de l’espace Schengen, qui inclut les pays suivants (par ordre alphabétique) : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Italie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays Bas, la Pologne, le Portugal, la Slovénie, la Slovaquie, la Suède, la Suisse, la République Tchèque.

    Il n’y a pas de contrôle d’immigration aux frontières entre les pays de l’espace Schengen, sauf circonstances exceptionnelles.

    Attention : la Grande Bretagne et l’Irlande ne font pas partie de l’espace Schengen.

    Les visas "Schengen" ne sont pas valables pour entrer dans les territoires non européens de la France car ils ne font pas partie de l’espace Schengen.

    De même, les visas pour les territoires non européens de la France ne sont pas valables pour entrer dans l’espace Schengen.

    Je suis déjà titulaire d’un visa de court séjour Schengen valide délivré par un autre Etat Schengen et je souhaite cette fois me rendre en France. Ai-je besoin d’un nouveau visa ?

    Un visa Schengen (délivré par une ambassade ou un consulat d’un Etat Schengen) est valable pour l’ensemble des 26 Etats de l’espace Schengen, sauf mention contraire sur la vignette visa.

    Si votre visa est toujours valable, vous n’avez pas besoin d’un autre visa pour vous rendre en France. Cependant, vous devrez être en possession des justificatifs relatifs au motif du séjour et à vos moyens de subsistance à votre arrivée en France.

  • Je souhaite obtenir un visa pour la Principauté de Monaco. Y-a-t-il une procédure particulière ?

    Visa de court séjour

    Les étrangers qui sont autorisés à entrer en France métropolitaine pour un court séjour sans visa sont également autorisés à entrer à Monaco sans visa, ainsi que les titulaires d’un titre de séjour délivré par un État Schengen.

    Le titulaire d’un visa Schengen valable pour la France, est autorisé à entrer et à séjourner à Monaco.

    Quand un visa court séjour est exigé et que la destination principale du séjour est Monaco, le consulat de France délivre un visa Schengen, valables pour Monaco et l’espace Schengen.

    Visa de long séjour

    Cette demande est transmise aux autorités monégasques. Le visa est délivré après accord des autorités monégasques.

    Le dossier de demande de visa comprend :

    • Trois formulaires de demande de visa de long séjour ;
    • Trois photographies d’identité récentes ;
    • Votre passeport original (les photocopies concernent les pages principales).

    Il comprend également les pièces justificatives suivantes :

    • Un extrait de casier judiciaire ;
    • Une attestation sur l’honneur précisant que le requérant n’a jamais été condamné tant dans son pays d’origine qu’ailleurs, qu’il n’a pas été déclaré en faillite et qu’il n’a aucune affaire en cours avec la justice ou les services de police ;
    • Un justificatif relatif à l’objet de son séjour :
      • Un contrat de travail visé par le Service de l’emploi de la Principauté ;
      • Ou une demande d’autorisation de créer un commerce ou une société ;
      • Ou un justificatif de mariage pour les conjoints de ressortissants français, monégasques ou étrangers ayant leur résidence à Monaco ;
      • Ou une attestation bancaire justifiant de ses moyens d’existence : la vérification du montant de ces moyens est de la seule compétence des autorités monégasques, l’attestation bancaire certifiant que le demandeur est en mesure de vivre à Monaco sans exercer d’activité lucrative étant jugée suffisante.
    • Un justificatif d’hébergement :
      • Un contrat de bail ou une promesse de bail ;
      • Ou un acte de propriété ;
      • Ou un certificat d’hébergement à titre gratuit délivré par la sécurité publique de Monaco ;
      • Ou un engagement écrit de l’intéressé de produire dans les 3 mois suivant son arrivée dans la Principauté l’un de ces trois justificatifs.
  • Je ne trouve pas mon titre de voyage ou le type de visa qui correspond à ma situation. A qui dois-je m'adresser ?
    Vous devez contacter directement le service des visas ou le centre chargé de prendre votre dossier de demande de visa.
  • Quelle est la durée de validité d’un visa de court séjour ? Puis-je quitter l’espace Schengen et y revenir avec le même visa ?

    La vignette visa comporte des indications concernant la durée de validité du visa et la durée du séjour autorisé. Un visa peut être délivré pour une entrée ou pour des entrées multiples.

    La durée maximale de séjour est celle portée sur la vignette du visa, elle varie selon les motifs de votre séjour.

    Ce qu’il faut retenir

    • Vous devez avoir quitté l’espace Schengen au plus tard le jour où le visa arrive à expiration ;
    • Vous ne devez pas dépasser la durée du séjour autorisée pendant la durée de validité du visa ;
    • Si vous avez un séjour autorisé de 90 jours, vous ne devez pas vous maintenir dans l’espace Schengen plus de 90 jours sur une période de 180 jours, cette période ne devant pas dépasser la durée du visa et la période de 90 jours commençant à courir à la date de la première entrée.

    Le respect des durées de séjour et la validité du visa sont contrôlées à l’embarquement ou à l’entrée dans l’espace Schengen. Le cas échant, un refus d’embarquement ou une non-admission à la frontière pourrait vous être notifié.

  • Je suis titulaire d’un visa de long séjour temporaire « Dispense de carte de séjour ». Puis-je voyager dans l’espace Schengen ?

    Le visa de long séjour de type D délivré par la France ou par un autre pays de l’espace Schengen permet de circuler dans l’espace Schengen pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours sur toute période de 180 jours durant la période de validité du visa, sous réserve de pouvoir présenter les justificatifs relatifs au motif du séjour et à vos moyens de subsistance.

    Ceci est valable pour tous les visas de long séjour, sur lesquels figure la mention D, durant leur période de validité.

  • Mon plan de vol prévoit une correspondance dans un aéroport en France. Dois-je solliciter un visa de transit aéroportuaire ou un visa de court séjour ?

    Vous transitez par un aéroport situé en France pour vous rendre dans un autre aéroport situé en France ou dans l’espace Schengen

    Vous entrez dans l’espace Schengen par l’aéroport d’arrivée en France. C’est à cet aéroport qu’ont lieu les contrôles de la police des frontières. Sauf dispense de visa, vous êtes soumis au visa d’entrée et de court séjour dans l’espace Schengen.

    Vous transitez par un aéroport situé en France pour vous rendre dans un aéroport situé hors de l’espace Schengen, sans sortir de la zone internationale de cet aéroport français

    L’étranger qui effectue ce transit n’entre pas dans l’espace Schengen. En principe, les étrangers ne sont pas soumis au visa de transit aéroportuaire, sauf exception. Certaines nationalités sont en effet soumises au visa pour effectuer un tel transit aéroportuaire dans un aéroport situé en France.

  • Dois-je présenter d’autres documents que mon passeport visé lorsque je me présente à la frontière de l’espace Schengen ?

    Si un visa de court séjour Schengen vous a été accordé, ou si vous êtes dispensés de l’obligation de visa de court séjour lors de votre arrivée en France, vous devrez pouvoir présenter à toute demande de la police des frontières :

    • Votre passeport (revêtu d’un visa si vous y êtes soumis) ;
    • Des justificatifs relatifs au motif du séjour en France, à vos moyens de subsistance pendant votre séjour et à vos moyens de rentrer dans votre pays d’origine.
    • Vous devez être muni d’une attestation d’assurance couvrant l’ensemble des dépenses médicales, hospitalières et de décès, susceptibles d’être engagées pendant toute la durée du séjour en France, y compris les frais de rapatriement pour raison médicale

    Les titulaires d'un visa de circulation doivent être munis d’une attestation d’assurance médicale à chacun de leur voyage.

    La possession d’un visa sur un passeport ne signifie donc pas forcément que son titulaire sera autorisé à pénétrer dans l’espace Schengen. La police aux frontières peut refuser l’entrée.

    Si un visa de long séjour vous a été accordé, la police des frontières ne vous demandera que votre passeport revêtu d’un visa. Elle devra apposer un tampon comportant la date d’entrée en France.

  • Comment prendre rendez-vous ?

    En suivant l'ordre chronologique des étapes, à la rubrique 3 "où déposer votre dossier / A qui s'adresser".

    Attention , avant de prendre rendez-vous avec le centre chargé de réceptionner les demandes de visa, vous devez préalablement connaître votre régime de circulation, avoir complété votre formulaire de demande de visa et pouvoir présenter tous les justificatifs requis.

  • Je n'ai pas le temps de faire une demande de visa avant mon départ, puis-je solliciter un visa à l'arrivée ?

    Non, la France ne délivre pas de visa à l'arrivée. Vous devez vous présenter muni d'un visa.

    Pour rappel, le visa est un justificatif qui ne donne pas un droit d'entrée irrévocable.

  • J'ai fait une erreur en complétant mon formulaire de demande de visa. Que faire?

    Vous devez en saisir un nouveau. Inutile d'effacer la première saisie ou de supprimer votre compte. Imprimez le bon formulaire et joignez le aux justificatifs requis.

  • Où trouver les formulaires de demande de visa et les attestations ?
    En allant sur cette page .
  • Comment calculer la durée résiduelle de mon visa ?
    Pour les visas de court séjour "uniformes Schengen", le site de la Commission Européenne a mis à disposition une calculatrice qui peut vous aider à calculer la durée résiduelle de votre visa. (RAPPEL : la durée totale de votre séjour ne doit pas excéder 90 jours sur une période de 180 jours).
  • Que signifie "photo au format ISO / IEC" ?
    L'Organisation de l'Aviation Civile Internationale a élaboré des normes qui ont permis la standardisation des photographies d'identité figurant sur les vignettes visa. Pour les connaître, cliquez sur ce lien .
  • Quel est le format des photographies d'identité que je dois fournir ?
    La prise de vue doit être récente et ressemblante au jour du dépôt de la demande et du retrait du titre. La photo doit mesurer 35 mm de large sur 45 mm de haut. La taille du visage doit être de 32 à 36 mm (soit 70 à 80% du cliché) du bas du menton au sommet du crâne (hors chevelure).
  • Qu’est-ce qu’un passeport biométrique ?

    Un passeport biométrique est un passeport doté d'une puce électronique qui contient des informations biométriques pouvant être utilisées pour authentifier l'identité du détenteur du passeport.Il utilise une technologie de carte à puce sans contact.
    Les informations critiques du passeport sont à la fois imprimées sur la page de données du passeport et stockées dans la puce.
    Le passeport biométrique contient les données relatives à l'état civil, la photo d'identité en format numérique ainsi que les empreintes digitales.


Informations sur le dépôt de votre demande

  • Où dois-je introduire ma demande de visa ?

    Vous devez déposer votre demande dans le pays dans lequel vous résidez légalement, auprès du consulat français (ou de l’ambassade) ou auprès du prestataire agréé, selon les pays.

    Néanmoins, si vous êtes de passage dans un autre pays et que vous pouvez expliquer pourquoi votre demande n'a pu être introduite dans le consulat de votre lieu de résidence (imprévu,…), le dépôt de votre dossier de demande de visa pourrait être accepté.

  • Quel pays est compétent pour traiter ma demande de visa ?

    L’État membre compétent pour traiter une demande de visa et se prononcer sur celle-ci est celui dont le territoire constitue la destination unique (ou principale) du ou des voyages.

    Je me rends dans plusieurs pays Schengen au cours de mon séjour : quel pays est compétent pour traiter ma demande de visa ?

    Quand le voyage comporte plusieurs destinations, l’État membre compétent est celui dont le territoire constitue la destination principale du ou des voyages en termes de durée. Si la destination principale ne peut être déterminée, l’État membre compétent est celui par la frontière extérieure duquel le demandeur a l’intention d’entrer sur le territoire des États membres.

    Je me rends 6 jours en France et 15 jours dans un autre pays de l’espace Schengen. Puis-je déposer ma demande de visa au consulat de France ?

    Dans ce cas, l’État membre compétent est celui dont le territoire constitue la destination principale de votre voyage en termes de durée.

    Je souhaite effectuer un séjour en France, mais j’arrive dans un aéroport situé dans un autre pays. A qui dois-je demander le visa ?

    Vous devez demander votre visa au consulat de France car la France constitue la destination principale de votre voyage en termes de durée, même si vous entrez dans l’espace Schengen par un autre état membre.

  • Combien de temps faut-il pour obtenir un visa ?

    Les délais de traitement varient selon les nationalités des demandeurs, les motifs du séjour et les conditions locales de délivrance.

    Pour une demande de visa de court séjour, elle doit en principe être introduite au moins 15 jours avant la visite projetée et ne peut pas être introduite plus de 6 mois avant le début de la visite prévue. Il appartient au demandeur de prendre les précautions nécessaires pour respecter les délais lorsqu’un système de prise de rendez-vous est instauré.

    Certains types de visa exigent des vérifications particulières (état-civil par exemple…) ou la consultation de différentes autorités françaises qui peuvent rallonger les délais de traitement.

  • Combien coûte un visa ?

    Les demandeurs de visa doivent acquitter des frais de dossier (frais liés au traitement administratif de la demande) d’un montant de 80 € pour les visas de court séjour et de 99 € pour les visas de long séjour.

    Dans certains cas et pour certaines catégories de demandeurs, une gratuité ou une exonération partielle de ces droits peut être appliquée (enfants de moins de 6 ans, enfants de 6 à 12 ans, conjoints de ressortissant français, étudiants dont le dossier a été examiné par un centre pour les études en France,…).

    Les frais de visas ne sont pas remboursés, même en cas de refus ou de retrait de la demande.

  • J’ai une double/triple nationalité. Laquelle saisir dans ma demande de visa ?

    Vous devez saisir la nationalité du passeport avec lequel vous souhaitez voyager.

    Lorsque vous remplirez votre formulaire de demande, vous devrez indiquer votre nationalité d’origine, ainsi que votre nationalité actuelle (celle de votre passeport).

  • Comment répondre si je viens à la fois ou successivement pour travailler (une visite professionnelle par exemple) et faire du tourisme ?

    Le motif que vous indiquez détermine les justificatifs que vous devrez fournir à l’appui de votre demande de visa. Vous devez choisir le motif de séjour pour lequel des documents spécifiques sont demandés (lettre d’invitation, attestation employeur…), donc c’est le motif « travailler » qui prime.

    De même, si vous venez étudier et faire du tourisme, c’est le motif « étudier » qui prime.

  • J’ai déjà obtenu un visa biométrique il y a 1 an. Je vais faire prochainement une nouvelle demande de visa de court séjour. Le consulat (le prestataire) devra-t-il reprendre mes empreintes ?

    Les personnes ayant obtenu un visa Schengen avec prise de données biométriques (empreintes digitales et prise de photographie) sont dispensées de renouveler le recueil de ces données biométriques si elles possèdent une photocopie de leur visa Schengen précédent, si les données biométriques recueillies l’ont été depuis moins de 59 mois.

    En revanche, une photo d’identité devra toujours être présente dans le dossier.

  • Comment renseigner votre numéro de visa biométrique sur France-Visas ?

    Le numéro de visa biométrique peut être aux formats suivants :

    • XXX000000000
    • D000000000

    Légende :

    • XXX : code de l’autorité centrale de l’espace SCHENGEN
    • D : code concernant que l’Allemagne
    • 000000000 : Numéro de visa de 9 chiffres
  • Quelle sorte d’assurance dois-je présenter ?

    Pour des séjours inférieurs à 90 jours et sauf cas de dispense, qu’il s’agisse aussi bien de séjours touristiques que d’affaires, une assurance voyage adéquate et valide couvrant les éventuels frais de rapatriement pour raison médicale, de soins médicaux d'urgence et/ou de soins hospitaliers d'urgence est obligatoire.

    Cette assurance doit être valable sur l'ensemble du territoire des Etats membres de l'espace Schengen qui appliquent intégralement les dispositions de l'acquis de Schengen et pendant toute la durée de votre séjour. Elle doit permettre la récupération des prestations dans un Etat Schengen. S’il s’agit d’un séjour dans un département ou territoire d’Outre-Mer, celle-ci doit être valable pour le territoire de destination. Cette assurance doit garantir à concurrence de 30 000 € minimum les éventuels frais de rapatriement pour raison médicale et les soins médicaux ou hospitaliers d'urgence.

  • Je souhaite déposer des demandes de visa pour 30 élèves qui participent à un voyage scolaire en France. Où dois-je déposer ces demandes ?

    S’agissant d’une demande de groupe scolaire, il vous est conseillé de contacter le consulat, qui vous indiquera un créneau de rendez-vous adapté et qui vous précisera le lieu de dépôt des demandes (chez le prestataire externalisé ou au consulat).

    Ces demandes de visa s’effectuant dans le cadre d’un voyage scolaire, les élèves bénéficient de la gratuité des frais de dossier.

  • On me demande d'indiquer le numéro de mon précédent visa. Que dois-je saisir ?

    Le numéro du visa est composé du code pays à 3 lettres (pays qui a délivré), suivi d'un numéro à 9 chiffres.


Hébergement / ressources

  • Je dois fournir une attestation d’accueil de la personne qui m’hébergera en France. Quelle est la forme de ce document et comment puis-je l’obtenir ?

    La personne qui vous héberge doit s’adresser à la mairie de son domicile en France pour obtenir une attestation d’accueil en votre faveur (plus de renseignements sur les documents à fournir sur le site servicepublic.gouv.fr ).

    L’attestation d’accueil est obligatoire pour les personnes qui sont hébergées par un particulier.

    Lors du dépôt de votre demande de visa, vous devez être en possession du document original, car il devra être tamponné par le consulat et être présenté lors de votre entrée sur le territoire.

  • Qu'est-ce qu'un justificatif de ressources ?

    C'est la preuve de moyens de subsistance suffisants pour toute la durée de votre séjour (trois derniers bulletins de salaire, trois derniers relevés bancaires émis par la banque et carte bancaire ou bordereau de change, carte bancaire prépayée avec avis de recharge de crédit).


Visa de long séjour

  • J’ai un visa de long séjour. Quelles démarches devrais-je effectuer à mon arrivée en France ?

    Si vous êtes titulaire d’un visa de long séjour valant titre de séjour, vous devez valider votre visa dans les 3 mois suivant votre arrivée en France, en vous rendant sur le lien suivant : https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr/.

    Cette démarche simple et rapide vous garantit un séjour régulier en France pour mener à bien votre projet d'installation.

    Vous aurez besoin :

    • d'une adresse électronique (mail) valide,
    • des informations figurant sur votre visa,
    • de communiquer votre date d'entrée en France,
    • de votre adresse de résidence en France,
    • de votre carte de paiement pour payer en ligne la taxe de délivrance d'un titre de séjour (voir les autres modalités de paiement sur le portail).

    Si vous n'avez pas effectué cette démarche dans les 3 mois, vous ne serez plus en séjour régulier sur le territoire français et, en conséquence, vous ne pourrez pas franchir à nouveau les frontières de l'espace Schengen.

    Si votre visa de long séjour porte la mention « carte de séjour à solliciter », vous devrez déposer, sans passer par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, une demande de carte de séjour à la préfecture de votre lieu de résidence, dans les deux mois suivant votre arrivée en France, sauf si vous êtes mineur (de moins de 18 ans).

    Nota : un mineur âgé de 16 à 18 ans qui travaille devra demander une carte de séjour.

    Mon titre de séjour est expiré

    Le consulat n’est pas compétent pour renouveler les titres de séjour expirés. Cette compétence relève de la préfecture de votre domicile en France. Vous pouvez voyager avec votre titre de séjour périmé s’il est accompagné du récépissé de renouvellement.

  • Qu’est-ce qu’un visa de retour ?

    Le visa de retour en France est un visa de type long séjour, délivré à titre exceptionnel, à des personnes en mesure de prouver qu’elles ont un titre de séjour en France. La délivrance de ce type de visa est soumise à l’autorisation de la préfecture compétente.

    Le «visa de retour » permet d’autoriser l’entrée en France :

    • D’étrangers titulaires d’une carte de séjour (qui les autorise à rentrer en France sans visa) ou, s’il est mineur, d’un «document de circulation pour étranger mineur » (DCEM) ou d’un «titre d’identité républicain » (TIR), et ayant déclaré qu’ils avaient perdu ou égaré ce document ou qu’ils se l’étaient fait voler ;
    • De mineurs résidant régulièrement en France et qui sont sortis du territoire français sans avoir sollicité de DCEM ou de TIR avant leur départ ;
    • D’étrangers titulaires d’un récépissé d’une première demande de carte de séjour qui ont quitté la France avant d’avoir obtenu une carte de séjour ;
    • d’étrangers titulaires d’une autorisation provisoire de séjour délivrée dans le cadre de l’examen d’une demande d’asile, soit d’un récépissé de demande délivré dans le même cadre.

    Le dossier de demande de visa doit contenir les documents suivants :

    • 3 formulaires de demande de visa long séjour ;
    • 3 photographies d’identité ;
    • Le passeport en cours de validité ;
    • Les frais de dossier pour un visa long séjour ;
    • Une lettre expliquant de façon détaillée les raisons de la demande de visa de retour ;
    • Une preuve de la résidence habituelle en France (facture d’eau, électricité, téléphone, etc.)

    En cas de perte ou de vol d’une carte de séjour en cours de validité :

    • Original de la déclaration de perte/vol, établie par les autorités locales (+ photocopie de la déclaration de perte ou de vol : l’original sera rendu).

    En cas de possession d’un récépissé de première demande de carte de séjour :

    • Original du récépissé de première demande de carte de séjour en cours de validité (+ photocopie : l’original sera rendu).

    Document de circulation pour étranger mineur (DCEM)

    Le mineur étranger, qui réside en France, n'a pas à avoir de titre de séjour. Toutefois, pour faciliter ses déplacements hors de France, il peut obtenir un document de circulation pour étranger mineur (DCEM ). Ce titre permet au jeune, après un voyage à l'étranger, de justifier son séjour légal en France et d'être réadmis, en dispense de visa, en France ou aux frontières extérieures de l'Espace Schengen. Ce document doit être accompagné d'un passeport valide.

    Mineur étranger né en France : titre d'identité républicain (TIR)

    Le titre d'identité républicain (TIR ) permet à certains étrangers mineurs résidant en France de voyager et prouver leur identité. La personne qui exerce l'autorité parentale sur l'enfant doit en faire la demande et présenter un certain nombre de justificatifs. Le document est remis et éventuellement renouvelé ou restitué en préfecture ou en sous-préfecture.


Que faire en cas de refus ?

  • Est-ce que le refus de mon visa doit être motivé ?

    Conformément aux dispositions du droit français et du droit européen, les décisions de refus de visa d’entrée en France sont motivées.

    Le demandeur auquel une décision de refus a été opposée peut la contester dans un délai de deux mois en formant un recours devant  la Commission de Recours contre les Décisions de Refus de visa (CRRV – BP 83609 – 44036 NANTES CEDEX 1). Ce recours préalable, qui doit être motivé, rédigé en français et signé, est obligatoire avant tout recours devant le juge administratif.

    Si aucune décision n’a été transmise au demandeur dans un délai de deux mois suivant la date de dépôt du dossier, la demande est en décision implicite de refus et peut faire l’objet d’un recours devant la CRRV.