Situations particulières

La France ne représente aucun Etat Schengen au Koweït.

Passeports officiels

Les ressortissants koweïtiens (en mission ou à titre privé) peuvent se rendre en France sans visa, pour un séjour ininterrompu ou plusieurs séjours dont la durée totale ne dépasse pas 90 jours au cours d’une période de 6 mois à compter de la date de la première entrée dans l’espace Schengen, sur présentation d’un passeport diplomatique ou spécial en cours de validité. Cette mesure s’applique également aux départements et régions d’outre-mer (DROM), aux collectivités d’outre-mer (COM) et à la Nouvelle-Calédonie.

Par contre les ressortissants koweïtiens titulaires d’un passeport diplomatique ou spécial qui désireraient se rendre dans un ou plusieurs autres Etats membres de l’espace Schengen avec lesquels le Koweït ne dispose pas d’accord d’exemption doivent continuer de demander un visa Schengen. Le consulat compétent pour le délivrer est celui de l’Etat membre ne dispensant pas de l’obligation de visa, même si la France constitue la destination principale du séjour en termes de durée ou d’objet.

Les visas délivrés aux titulaires de passeport officiel qui y sont soumis, dans le cadre de leurs fonctions, sont gratuits.


Visas délivrés par la France pour d’autres destinations (Burkina Faso, le Gabon, La Côte d’Ivoire et le Togo)

L'ambassade de france au koweit représente également, en plus des Etats Schengen, Burkina Faso, le Gabon, La Côte d’Ivoire et le Togo pour la délivrance des visas.

NB.Les données biométriques et l’assurance Schengen ne sont pas exigées.


Visa de long séjour temporaire pour raisons médicales

A titre exceptionnel, les demandeurs koweïtiens se rendant en France pour y recevoir des soins médicaux programmés, dont la durée pourrait excéder 90 jours, sont invités à déposer des demandes de visas long séjour temporaire « visiteur » d’une durée de 9 mois maximum.

Les justificatifs à présenter sont les suivants :

  • justificatif d’hébergement pour la durée du séjour
  • justificatifs spécifiques relatifs aux soins médicaux : un document attestant du motif médical du séjour suffit ;
  • une attestation sur l’honneur par laquelle le demandeur de visa s’engage à payer les frais médicaux supplémentaires imprévus ;
  • attestation de prise en charge d’un organisme crédible et fiable ou garanties financières attestant de la solvabilité du demandeur (extrait de comptes bancaires, attestations de revenus…);

Et, selon la situation du demandeur :

  • accord écrit de l’établissement hospitalier pour l’admission du malade précisant la date et la durée de l’hospitalisation prévue ainsi qu’une estimation du coût des soins ou un devis ;
  • preuve du prépaiement des frais médicaux sur la base du devis précité ;
  • le cas échéant, une attestation d’inscription sur la liste nationale des patients en attente de greffe d’organes et de cornées délivrée par l'équipe médico-chirurgicale qui a l’intention d’effectuer la transplantation.

Les personnes souhaitant accompagner un patient koweitien en France doivent solliciter l’octroi d’un visa de court séjour Schengen.